Le Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam) a été créé par la Convention en 1794 (décret du 19 vendémiaire an III), sur proposition de l’Abbé Henri Grégoire « pour perfectionner l’industrie nationale ». Enfant des Lumières, il devait concourir à la diffusion de l’innovation technologique et des savoirs scientifiques ainsi qu’à la promotion de l’esprit de création. Il avait pour objectif « d’éclairer l’ignorance qui ne connaît pas et la pauvreté qui n’a pas les moyens de connaître » ( Abbé Grégoire, 1794).

éclairer l’ignorance qui ne connaît pas et la pauvreté qui n’a pas les moyens de connaître
Abbé Grégoire, 1794

Les dates clés

1794Création du Conservatoire (décret du 19 vendémiaire an III).
1819Premiers cours, en Mécanique, Chimie appliquée et Economie industrielle.
1852Premiers laboratoires de recherche.
1925Première promotion d’ingénieurs.
1952Création des centres régionaux associés.
1953Création du Cnam à Lyon.
1958Création du Cnam à Saint-Etienne.
1963-1972Le Cnam lance un système de cours en réseau de la télévision pour éviter le déplacement des élèves en amphithéâtre, c’est le début de l’enseignement à distance.
1970Création du Cnam à Ferney Voltaire (Ain).
1974Création du Cnam à Grenoble.
1984Le Cnam est déclaré grand établissement public participant à la mission de l’enseignement supérieur, il participe également à la recherche fondamentale et appliquée.
1994Célébration du bicentenaire du Cnam.
2009Le décret du 19 novembre 2009 modifie la structure et la composition du Conservatoire National des Arts et Métiers qui devient un établissement unique organisé en réseau à l’échelle du territoire national.
2013Le Cnam avec près de 90 000 élèves, délivre chaque année près de 1000 diplômes d’ingénieur par an. 30 000 ingénieurs ont suivi leur formation au sein du Cnam.

Depuis 1953, 200.000 adultes ont été formés dans la région Rhône-Alpes. Chaque année, plus de 250 élèves sont diplômés.